30 juin, 1, 2, 3 juillet
soleilsoleilsoleil

60 000 festivaliers

Jeudi 30 juin
STROMAE - BOB SINCLAR B2B PEDRO WINTER - VALD - KAARIS & KALASH CRIMINEL - FEU! CHATTERTON - SUICIDAL TENDENCIES - BIGA*RANX - BIG THIEF - GIRL IN RED - CHEF & THE GANG - JOY CROOKES - OTOBOKE BEAVER - PERTURBATOR - PØGØ - SQUID - WET LEG - ZIAK - AYỌ - MARINA P INVITÉE - SARA LUGO - BELEN NATALI - PAULINE DIAMOND - ALMA MANGO - SUPA MANA - BIFFTY INVITÉ - SR WILSON - ATILI - PRENDY - MISCELLANEOUS - JUSTE SHANI ESPACE RADAR - DAVINHOR ESPACE RADAR - JOK’AIR ESPACE RADAR
Vendredi 1er juillet
NICK CAVE & THE BAD SEEDS - DIPLO - CLARA LUCIANI - SCH - BLACK PUMAS - BICEP - AMYL & THE SNIFFERS - ARKA’N ASRAFOKOR - ELOW’N - ÉMILIE ZOÉ - FEVER 333 - GEESE - GUY2BEZBAR - LARKIN POE - MOKOOMBA - JÄDE - UZI FREYJA - ZINÉE - CHILLA - THAANOS - KR MALSAIN - CAPTAIN ROSHI
Samedi 2 juillet
SIMPLE MINDS - FOALS - PAUL KALKBRENNER - IZÏA - MARC REBILLET - MEUTE - OBOY - LAST TRAIN - APM001 - ASCENDANT VIERGE - CHRISTONE “KINGFISH” INGRAM - FRUSTRATION - LA FÈVE - LILLY PALMER - PALOMA COLOMBE - PAULA TEMPLE - SHERELLE - STAR FEMININE BAND - TIAKOLA - U.R.TRAX - WU-LU - DYK - LYNA MAYHEM - KODES
Dimanche 3 juillet
MUSE - DECLAN MC KENNA

©Graphic design : Quentin Klein (Kit Klein)
©photos : ZÉLIE NOREDA / OLIVIER HOFFSCHIR / BRICE ROBERT / RENÉ GARCIA / MAËL JOANAS / BENOÎT GILBERT / ANTOINE LAMBERT / ETHAN VERNAY / LAURENT KHRÂM LONGVIXAY / CHRISTIAN DESCHLER / VICTORIEN DEL TATTO
©vidéo : CÉLESTIN SOUM / PITCH PRODUCTION / THOMAS FRANÇOIS / CARBONE CAFÉ / DIMITRI SEMENIC
©Texte : Baptiste Roux Dit Riche

EUROCKÉENNES 2022 : PAR TOUTES LES ÉMOTIONS

Très attendue après deux années de silence, l’édition 2022 des Eurockéennes restera dans l’histoire comme aucune autre. Après qu’un orage supercellulaire ait provoqué l’annulation de ses deux premières journées, le festival a finalement ouvert ses portes le samedi pour un week-end à guichets fermés et à l’énergie communicative. Retour sur les moments marquants de cette édition à émotions.

Un orage violent, imprévu et imprévisible. C’est dans la stupeur que débute jeudi, quelques instants après l’ouverture des portes, l’édition 2022 des Eurockéennes. Quinze longues minutes qui malheureusement auront non seulement affecté les structures du festival, l’ environnement naturel de la presqu’île du Malsaucy, mais aussi les corps et les esprits des festivaliers. Immédiatement, notre priorité est alors de porter assistance aux sept blessés identifiés. Nos efforts se tournent également rapidement vers les campeurs. La grande halle technique du festival – attenante au camping – est ouverte afin de mettre à l’abri et en sécurité plusieurs centaines de personnes pour la nuit. Sur le site du festival, les dégâts sont importants avec des voies d’accès bloquées et des structures endommagées. Rapidement, la décision d’annuler les deux premières journées devient inévitable.

De la stupeur à la mobilisation

S’ouvre alors le temps de la sécurisation et de la responsabilité. Objectif : remettre en état le site du festival pour garantir une ouverture sans risque le samedi. Élagage des arbres tombés, inspection des scènes, réparation des espaces d’accueil, la tâche est grande et le temps est compté en cette journée de vendredi. Mais les innombrables messages de soutien reçus – notamment de consoeurs et confrères du spectacle vivant – portent le moral des troupes. Tout comme les nombreux gestes d’entraide initiés par les riverains, les collectivités locales ou des amis du festival. Sur le camping aussi, on s’emploie à gommer les stigmates de l’orage. Pendant que le Malsaucy reprend des couleurs, les campeurs ravivent la flamme. On danse et on boit frais au son de DJ débarqués en renfort. La bonne humeur se diffuse de tente en tente. Un exemple de résilience pour nous tous. Finalement la bonne nouvelle tombe : le festival est déclaré bon pour le service. Une ouverture rendue possible grâce notamment à la parfaite collaboration entre nos équipes et celles de l’Etat.

Deux jours, une folle énergie

Après 2 ans et 2 jours d’une interminable attente, plus rien ne semble désormais empêcher les retrouvailles entre les festivaliers et le Malsaucy. Et c’est donc à 16 heures, le samedi, que les Eurockéennes font enfin leur grand retour. Sous un soleil de bonne augure, des milliers de sourires arpentent le festival et ses concerts dans une énergie folle et communicative. Les plus gourmands en profitent pour faire une halte par la “Place des chef.fe.s”, nouveau lieu dédié à la gastronomie et au partage. Cette première journée de fête s’étendra finalement jusqu’au petit matin et au dernier bpm d’une mémorable nuit électronique. Le lendemain, on prend – presque – les mêmes et on recommence pour la venue événement de Muse. À Belfort, le trio n’aura pas failli à sa réputation de phénomène rock mondial. Dès potron-minet, des fans de toute la région, de toute la France et même d’autres continents affluent pour communier – dimanche oblige – avec leurs héros bien-aimés. Après une heure trente sans répit, aficionados de la première heure comme festivaliers curieux s’accordent pour classer la prestation parmi les grands soirs de l’histoire des Eurocks. Une masterclass conclue par un feu d’artifice qui – pour une fois depuis quatre jours – offre une bonne raison de lever les yeux vers le ciel.

Et demain !?

 

Après être passée par toutes les émotions durant cette folle semaine, notre équipe se projette aujourd’hui vers 2023.

Galerie 2022

Portfolio-eurocks-v02
Portfolio-eurocks-v022
Portfolio-eurocks-v023
Portfolio-eurocks-v024
Portfolio-eurocks-v025
Portfolio-eurocks-v026
Portfolio-eurocks-v027
Portfolio-eurocks-v028
Portfolio-eurocks-v029
Portfolio-eurocks-v0210
Portfolio-eurocks-v0211
Portfolio-eurocks-v0212
Portfolio-eurocks-v0213
Portfolio-eurocks-v0214
Portfolio-eurocks-v0215
Portfolio-eurocks-v0216
previous arrow
next arrow